Retour sur le ciné-causerie

Ciné

Lundi le 20 février dernier, le comité HECOresponsable a organisé une projection du documentaire Quand le cadre ne cadre plus réalisé par Martine Forand.

Étaient présentes : Estelle Morin, Professeur titulaire au département de management, Mélanie Archambault et Christine Smilga, deux psychologues du service aux étudiants d'HEC Montréal. 

 

Bien qu’il date de 2006, ce film relate des réalités toujours d’actualité ; les enjeux de santé mentale et de sens au travail au sein des organisations sont encore aujourd'hui méconnus des gestionnaires. «Chaque année, 20 pour cent des travailleurs canadiens souffrent d’une maladie liée au stress». (CIUSSS, 2001 : En ligne)

En résumé, Quand le cadre ne cadre plus raconte l’histoire de trois gestionnaires ayant vécu des détresses psychologiques. Trois parcours différents qui nous amènent à nous questionner sur notre rapport au travail.

 

 

 

 

Causerie

Pour ceux et celles qui n'ont pu être présents. Voici les moments marquants ayant stimulé la conversation qui suivie la projection du documentaire.

 

Prévention

Quelles stratégies individuelles adopter afin de prévenir l’épuisement professionnel?

Plusieurs pistes de solutions sont ressorties. Tout d’abord, la pression personnelle que nous nous imposons face à la performance, nous fait souvent oublier d’écouter notre corps et notre esprit. Il faut donc apprendre à s’arrêter, s’écouter et surtout vivre le moment présent.

 

En tant que gestionnaires de demain, nous avons le désir de changer les choses de se donner à fond dans un projet. Il ne faut pas oublier de garder un équilibre. Mélanie Archambault a beaucoup insisté sur le maintien de ce fragile équilibre essentiel pour développer une qualité de vie soutenable.

 

La performance scolaire

En tant qu’étudiant au cycle supérieur, nous faisons partie des personnes les plus enclines à développer des problèmes de santé mentaux, car nous avons souvent des personnalités perfectionnistes. Selon Mélanie Archambault, nous sommes à risques, car nous ne sommes souvent pas conscients de nos propres limites. Il faut donc se demander ce qui est le plus important pour nous lors de nos études : donner le meilleur de soi-même ou avoir un A+ ? Estelle Morin, professeur au HEC, a mentionnée que l’important c’est que les élèves se concentre sur leur apprentissage et sur l’amélioration de leur personne.

 

Chez les milléniaux

Qu’en est-il de notre génération ? Est-ce qu’un documentaire datant de 2006 est applicable à notre génération ?

Les milléniaux se définissent moins par le travail, mais veulent concilier le plus de choses possibles et veulent toujours en faire plus (s’en demandent beaucoup aussi). «En 2005, environ 34% des 15-24 ans souffraient de détresse psychologique.» (Statistique Canada, 2008 : En ligne) Il faut toutefois comprendre ses priorités, se demander ce sur quoi il vaut réellement la peine de mettre nos efforts.

 

Les médias sociaux entrent aussi en jeu : cela amène plus de pression sociale par rapport à la performance puisqu’il est rendu plus facile de se comparer aux autre en fonction de l’image projetée. Il faut donc être d’autant plus vigilant.

 

Soutien

Finalement, nous avons eu un cri du cœur d’une élève qui a vécu beaucoup de pression à la maîtrise, ce qui l’a amené à faire une dépression.

Elle ne doit pas être la seule étudiante à souffrir ainsi. Je vous laisse donc des liens qui pourraient être utiles, car un grand nombre de ressources sont disponibles sur le campus pour vous aider :

  • Le soutien psychologique

Numéro de téléphone : (514) 340-6166

Prise de rendez-vous en ligne : Accueil > Étudiant > Services offerts > Soutien psychologique et mieux-être > Soutien psychologique

  • Il y a un document disponible dans la Boîte à outils qui s’appelle : Gestion du stress

Voici aussi un lien partagé par l’une des participantes à la soirée : Ted Talk Brene Brown : The power of vunerability.

Le film Quand le cadre ne cadre plus est aussi disponible sur Méliès

 

 

 

Please reload

BLOG